SABATHIE Pierre

Visites : 78779

Mes thèmes

Mes thèmes
Quand je regarde les photos que j'ai mis en ligne sur "myart", je trouve une homogénéïté dans les thèmes photographiés :
- Les reflets
- Les effets du temps
- Les effets de lumière
- Les doubles sens
- Les textures minérales et végétales

Toute photo prise séparemment n'a peut-être pas beaucoup d'intérêt, mais prend toute sa valeur rapprochée de celles du même thème.

Je préfère ne pas montrer les portraits de famille ni les très nombreuses photos macro (insectes, fleurs...).

Je toruve mes photos simples, minimalistes. Elles nous obligent à regarder le monde qui nous entoure et que nous ne voyons plus : une ombre, une lumière, des reflets et aller au-dela de l'objet que nous voyons.
Le monde qui nous entoure est difficile à comprendre, compliqué, complexe.

Je voudrais que mes photos soient une éloge à la simplicité.

Troc'art

Donner une valeur marchande à une oeuvre? Comment faire? sur quel critère?
OK certaines techniques sont plus ou moins chère que d'autres et justifie la différence de prix,
OK pour le temps passé,
OK pour l'efficacité de l'oeuvre,
Mais après?
Je ne suis qu'un artiste amateur, amateur d'art moi-même.
Je ne crée pas pour faire vivre ma famille, mais juste pour vivre. Juste pour éprouver la joie de créer ou la jubilation de regarder une oeuvre qui me touche.

Je ne comprends pas grand chose au marché de l'art. J'ai l'impression que la majorité des oeuvres exposées sur ce site seraient rejetées par le marché. Alors quelle est la valeur réelle des oeuvres?
Que veut dire un prix si l'artiste n'est pas "coté" par le marché?

Les artistes devraient se classer en "professionnel" ou "amateur" et les artistes auraient le droit de s'échanger les oeuvres sans apport d'argent. Du troc artistique, comme cela se pratique dans certains salons.
Photo pour photo, crayonné pour crayonné, huile pour huile...

Toutes mes oeuvres "mises en vente" sont trocables. Je suis ouvert à toutes propositions.

Oser

Oser
Oser montrer ses "oeuvres",
Oser exposer, oser s'exposer aux commentaires,
Aux critiques comme aux encouragements.
Montrer ce que l'on aime voir
Montrer comment on voit,
Avec son cadrage, ses couleurs,
Son regard, sa sensibilité.
Oser montrer qui l'on est au risque des jugements assassins.
Oser être soi,
Oser affirmer sa différence comme une richesse.
Pour moi qui ai crée, pour celui qui regarde.

Mes préférés

Mes artistes préférés :

BD : Enki Bilal, Loisel, Moebius, Druillet,

illustration livre jeunesse: rébecca Dautremer, Jean Claverie, Claire Degans, Jane Ray, François Place, Eric Battut

Illustration affiche : Bernard Villemot, Folon

Gravure : Albert Decaris, Tremois, Alechinsky

Peinture : Georges Seurat, Vincent Van Gogh, Claude Monet, Edgar Degas, Egon Schiele, Paul Signac, Henri Martin, Maturin Méheut, Carl Larsson, Marc Chagall, Yves Klein

Photo : Edward Weston, Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau, Willy Ronis, Jock Sturges, Hans Silvester

Sculpture : Pompon

Présentation

Présentation
Bonjour,

merci de votre visite. Que vous aimiez où que vous n'aimiez pas mes oeuvres, n'hésitez à me laisser des commentaires, du moment que c'est fait poliment, je les accepterais.

J'en profite pour présenter mon cheminement artistique.

Jusqu'à l'adolescence, marqué par les classiques de la bande dessinée : Tintin, Lucky Luke et Astérix, mon univers se limitait au trait, au dessin du contour, sans me soucier de la couleur de la texture, des ombres et lumières.

En 4ème, un cours me fit connaitre Seurat et le pointillisme. Ce fut une révélation. Je commençais à peindre des paysages pointillistes à la gouache et à l'encre de Chine. Parallèlement à cette découverte, j'admirais les travaux d'aiguille de ma mère et j'utilisais ses fils de couleur pour broder des tableaux. Toujours la même recherche d'obtenir des nuances de couleurs par addition de couleurs différentes, non plus avec des points mais avec des trait de coton sur une toile.

Ma collection philatélique me fit apprécier le travail fin de la gravure en taille-douce de Albert Decaris. Je pouvais admirer pendant de longues minutes les hachures, la régularité, la texture, entrevoyant la sensualité de ce travail long et répétitif.

Pendant mes études de technicien dans la mécanique, j'ai continué à faire du dessin, mais c'était du dessin technique, sans grand intérêt artistique. pour cela, j'utilisais des "Rotring" à l'encre de Chine. Je fis la connaissance d'étudiants qui me demandaient des cartes pour leurs jeux de rôle. Mon style se rapprochait du style BD de Enki Bilal, mélant hachures et points au Rotring, détournant des outils de mon métier de dessinateur technique, au bénfice de mon art.

Il y avait 2 types de dessins que je pratiquais : le dessin à l'encre noire sur papier blanc et la gouache en couleur. Le noir était donc réservé à une utilisation unique, sans autre couleur que le blanc du papier. Pour les gouaches, je n'utilise jamais de noir.

Je pratiquais plus tard la photographie, toujours avec la même logique, soit du noir&blanc pour les portraits, scènes de rue, textures et graphique. La couleur pour les macro de fleurs et d'insectes. Mes photos préférées sont présentées sur FLICKR à l'adresse Bielou: http://www.flickr.com/photos/36184794@N07/

J'essayais un peu de sculpture sur bois, pour vérifier ma vision dans l'espace. Je suis assez content des résultats. Mes sujets : personnages de crêche, animaux, nus, motifs géométriques. Leur présentation reste à faire sur ce site.

J'ai pris des cours de dessin dans ma ville, pour m'ouvrir à de nouveelles techniques : aquarelle, peinture à l'huile et surtout le pastel sec. J'ai bien aimé la densité des couleurs de cette technique.

Je me remets de temps en temps à l'une ou l'autre de toutes ces techniques : aquarelle, gouache, dessin crayonné, sculpture, photo.

J'aimerais m'essayer aux différentes techniques de gravure.

Mon métier aujourd'hui : programmeur d'une machine de modelage laser. A partir de poudre de plastique, le laser chauffe des couches de poudre, qui forme après de longues heures de fabrication des pièces pour l'industrie automobile, essentiellement. Ce métier rejoint mon intérêt pour le modelage et la sculpture, mais avec des outils industriels et informatiques.